Mise à l’enquête publique du nouveau projet

Le nouveau projet de sécurisation du tracé de la ligne AOMC (Aigle-Ollon-Monthey-Champéry) sera mis à l’enquête publique du 28 novembre 2022 au 12 janvier 2023. Tout comme l’ancien projet, cette nouvelle mouture porte sur la sécurisation avec la mise en site propre de la ligne de chemin de fer.

La mise en œuvre du nouveau projet de sécurisation du tracé de l’AOMC par les Transports Publics du Chablais (TPC) en collaboration avec le canton du Valais, les communes de Monthey et de Collombey-Muraz, permettra de sécuriser le tracé, d’améliorer la mobilité douce et l’offre de transports publics de toute l’agglomération.

Entre Collombey et Monthey, la ligne ferroviaire AOMC circule en partie sur la route cantonale. Sur son tracé, des passages routiers non sécurisés et des carrefours importants représentent un danger pour les automobilistes, les cyclistes et les piétons. Le projet de modification du tracé de l’AOMC remédiera à ce déficit sécuritaire. Une nouvelle ligne de 4,3 kilomètres (souterraine sur 1 kilomètre) sera créée. A Collombey, une gare souterraine sera construite et reliée avec la ligne de RegionAlps et les bus. La gare CFF de Monthey se muera en un pôle régional de transports publics, assurant les liaisons avec le train RegionAlps, les bus urbains et les taxis. Quant à l’ancien tracé, il sera réaménagé en axe de mobilité douce. Ces transformations permettront de requalifier le centre-ville de Monthey et le centre du village de Collombey avec la volonté de concilier transports publics et développement urbain.

Les travaux principaux devraient débuter en 2025 pour une mise en service prévue de la ligne Monthey-Aigle à fin 2028 et de la ligne Monthey-Champéry à fin 2029. Devisés à 184,2 millions de francs, les travaux seront financés par la Confédération (85%), le canton du Valais (10,5%) et les communes de Monthey (3,0%) et Collombey-Muraz (1,5%). 

Mis à l’enquête une première fois en 2018, le projet avait été suspendu en 2019 pour y apporter de nombreuses améliorations tenant compte des remarques des Offices fédéraux et cantonaux, des riverains et des opposants. La nouvelle mouture inclut notamment des solutions pour minimiser les impacts environnementaux et pour les riverains (bruit, pollution lumineuse).

Des séances d’informations à la population et deux expositions dédiées au projet s’échelonneront dès le 14 novembre 2022.

Téléchargement

Déclaration de consentement aux cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Mentions légales